Un nouveau blog a vu le jour dans le sillage d’ITyPA

Mon amoureux (il MOOCque aussi : voyez ici !) et moi avons quelque peu déserté les bancs de l’école ITyPA ces derniers jours… No tweets, no posts, no …, no drugs, no rock ‘n roll…

Pourquoi, me direz-vous?

Pour nous consacrer à la réalisation d’un projet qui nous tient à coeur depuis longtemps : un blog pour partager nos activités et autres coups de coeur autour de la Biodanza, une forme de danse qui a permis notre rencontre il y a déjà 6 ans, et que nous enseignons aujourd’hui tous les deux.

Pour les plus curieux d’entre vous, voici ce nouveau site que nous avons baptisé: Aime Vis Danse ! 

Nous passons nos soirées et une partie de nos nuits à un sport nouveau et très amusant:

  • traduire les fichiers langues .po et .mo et les uploader via le serveur FTP
  • essayer en vain de faire fonctionner le carrousel du thème Simple’nBright
  • nous décourager et finir par nous rabattre sur diverses extensions qui mettent en péril la structure de notre site
  • et j’en passe et des meilleures.

Aux dernières nouvelles, mon homme tentait d’installer une extension qui devrait nous permettre de placer un forum sur le site pour nos élèves.

Voilà donc, nous mettons directement à  profit tout ce que nous apprenons sur ce MOOC, et c’est très agréable.

Et tant pis pour les relents de mauvaise conscience scolaire qui se manifestent sous forme d’une petite voix parlant une langue incompréhensible. Elle me souffle des injonctions qui ressemblent à « compétences informationnelles », « veille documentaire », « marqueurs booléens », et autres mots à faire frissonner des ados accros aux thrillers de tout poil.

Halloween se profile…

Mon EAP

Mon EAP

Enfin ! Après plus de 9 jours de gestation, les cogitations relatives à mon EAP (lisez : En Apprentissage Permanent) ont débouché sur la naissance d’un joli bébé joufflu de 1091 pixels. Le papa, Tony Buzan , m’a laissée me débrouiller toute seule depuis les premières contractions jusqu’à ce que son rejeton soit lavé et habillé.

Pfffff ! Habillé? Parlons-en. Une grenouillère JPEG 100 fois trop étriquée pour lui, ce qui le rend plutôt illisible à l’écran. Et dire que le père ose encore me réclamer une pension alimentaire (comprenez : un passage de la version d’essai gratuite à la version payante) ! Ah, ces hommes, tous des rêveurs, n’est-ce pas?

Mes objectifs pour ce MOOC ITyPA

Mes objectifs #ITYPA

J’avais décidé, en entendant Christine parler d’objectifs lors du 2ème hangout, de définir les miens. Et pourquoi pas le faire sous forme de Carte Mentale ?

Après maintes péripéties en mer, partie à l’abordage de plusieurs logiciels de Mind Mapping, j’ai accosté sur l’île de ThinkBuzan et son nouvel IMindMap 6. Je croyais avoir trouvé le paradis, mais je dus vite déchanter.

Pas moyen d’exporter avec la version gratuite. Moi qui voulais apprendre comment insérer une Mind Map dans un article de blog, tel qu’expliqué dans le forum, c’était raté pour cette fois.

Alors voici ce que ça donne ! Mon article suivant sera une autre carte mentale : celle de mon EAP.

Alors, tu gazouilles ? Allez hop : on se grouille !

Chose promise, chose due : « se grouiller », en Belgique, c’est se magner, se dépêcher, se hâter… Bref : tout ce qu’on doit faire sur la toile pour ne pas être oublié.

« Loin des yeux, loin du coeur ». Oui, d’accord, sauf qu’avant, on envoyait une lettre à l’encre de chine, et que cette missive voyageait par monts et par mers à bord de lourds et majestueux cargos avant d’atterrir dans notre boîte aux lettres. Les mots sentaient bon les horizons lointains, et la lettre palpitait entre nos doigts, murmurant « Ne m’oublie pas » …

« Forget-me-not » (ça, c’est ce qu’elle murmurait quand elle avait traversé l’Atlantique).

Eh ben voilà: je viens de réaliser au moment même où j’allais débrancher mon PC et mes circuits neuronaux en totale surchauffe, que – oserai-je vous l’avouer… j’hésite…aaaaah…… enfer et damnation… bon j’y vais, je fais ma confession publique : je n’ai plus gazouillé depuis hier à 1:40 pm, c’est-à-dire depuis 34 heures. Alors mon coeur se serre dans ma petit poitrine de papillon affolé : vous, mes amis d’IYyPA, vous souvenez-vous de moi? Est-ce que j’existe encore pour vous? Comment avez-vous survécu à ce long silence de ma part? Vous avez certainement dû penser que j’avais fui le MOOC comme les rats fuient le bateau? A moins que vous ayez décidé de me passer au rouge du funeste « UNFOLLOW ». Et vous auriez raison. Car je me suis tue trop longtemps, et comme je le lisais récemment sur les chemins de travers de notre joli MOOC : la fraîcheur de l’info est primordiale sur Twitter.

J’ai failli. Je suis désolée. Veuillez me pardonner cette indifférence de 2040 min (si si, c’est juste, j’ai vérifié ici ).

Je m’en vais pousser un petit gazouillis avant que sonne le 12ème coup de minuit, des fois que je me changerais en citrouille!

Tant de bienveillance !

Tant de bienveillance !

Chouette ce Blog d’un collègue Mockito comparant l’apprentissage sur le MOOC aux premiers pas d’un enfant.

Tant de bienveillance !.

J’adore le titre et la photo!

 

 

Garder des traces

Cet article glané sur le Blog de Bruno Parmentier : cela me conforte dans mon envie de mer lancer à l’eau avec Evernote pour mon projet de collecte et citations Moocqueuses (voir article précédent sur ce même Blog).

Garder des traces.

Logo Evernote

viaGarder des traces.

Butiner les citations… « Qui veut jouer avec moi? », demande le papillon.

L'amour des mots

Tout commença ce matin lors de ma méditation quotidienne. Une citation me fut inspirée dans la droite ligne du fameux « On a toujours besoin d’un plus petit que soi ».

Cela devint : « Si tu veux aider quelqu’un, surtout ne lui enseigne rien: demande-lui plutôt de t’apprendre quelque chose. »  Et hop : je la tweete, hashtag #itypa (zut, je fais un lapsus et tape #tiypa, heureusement que mon collègue Yvanohé me rappelle à l’odre !). Je disais donc : je tweete ma citation méditative, histoire de ne pas faire partie de plus de 80% d’abonnés Twitter qui n’ont jamais envoyé un seul tweet (au fait, on dit « envoyer » ou « poster »?).

Non, je me trompe : en fait, tout a commencé hier lorsque j’ai lu sur un des Blogs (plus moyen de retrouver lequel : il faut vraiment que je me mette à Evernote ou un autre truc du genre pour cesser de passer mes soirées à rechercher des aiguilles dans des bottes de foin : c’est -y-pas un peu stupide de trouver une belle aiguille dorée dans le foin puis de la laisser retomber pour aller papillonner plus loin sans marquer l’endroit où on l’a trouvée??? Ou mieux : sans la glisser dans sa poche ). Je disais donc que tout avait commencé quand j’avais croisé au détour d’un Blog la citation de Philippe Carré qui disait quoi encore…… Nouvel onglet…  OOOhhh, ça alors ! V’là-t-y pas que je retombe dessus « par hasard » via ce bon vieux Google : c’est en bas de cet article. http://www.gestionove.com/2012/10/09/gestion-de-ses-connaissances/

« On apprend toujours seul, mais jamais sans les autres »    Philippe Carré. Cité par Jean-Claude Plourde, un de nos Moocquitos.

Non, je me trompe, en fait tout a commencé à ma naissance: je suis tombée dans la marmite de la poésie au sortir de ma mère, et j’y suis restée. J’aime les mots bien choisis, ceux qui résonnent, qui s’envolent, qui croquent sous la dent et fondent sous la langue.

Je trouve ci et là quelques perles de langage au gré du Mooc ITyPA : citations, néologismes, jeux de mots, anglicismes « refrancisés », … Anne-Céline en relève pas mal dans sa newsletter.

J’aimerais rassembler tout cela et le mettre à votre disposition, pas toute seule fo course : vous m’aideriez tous à collecter ces perles de langage MOOC. Ce serait sympa, non?

Je me demande quel  outil serait le plus approprié.

  1. Un wiki? Je ne connais pas bien. J’ai trouvé Wiki Quote, donc on devrait pouvoir faire quelque chose du genre.
  2. Evernote? Le concept me tente, mais est-ce le plus pratique pour cette utilisation?
  3. Autres : Diigo (j’y ai jeté une antenne tout à l’heure mais j’ai trouvé ça terne); Delicious (j’ai peur que ce soit trop bon : je dois veiller à ma ligne).

En attendant, vous pouvez déjà me poster vos citations Moocquitoniennes et Itypaïennes préférées en commentaires du présent billet, et au jour J, je les rassemblerai sur l’outil qui aura récolté nos suffrages.

Bon, je vous laisse, car en parlant de suffrages, cela me rappelle qu’on vote ici en Belgique ce dimanche (ce sont les Communales – Traduction Google en français : les municipales), et je ne sais toujours pas pour qui voter. Je vais donc papillonner pour m’informer.

Paraît qu’y a pas de liste Itypa. Dommage…